La nouvelle tendance : Parfum Bio

A l’heure où le green et le naturel s’emparent de nos assiettes et des cosmétiques, le parfum bio suscite un certain intérêt. Katell Plisson, nez de la marque Acorelle, nous en dit plus.
Etant donné que les pesticides n’existaient pas, les parfums étaient naturels et bio avant l’arrivée de la parfumerie moderne – et donc des molécules de synthèse – au début du XXème siècle. En outre, les parfums certifiés bio se sont réellement développés depuis peu.

QU’EST-CE QU’UN PARFUM BIO ?

Si l’on a du mal à définir précisément les conditions pour qu’un produit de beauté soit certifié comme bio, c’est parce qu’il existe différents organismes de certifications avec des cahiers de charge plus ou moins exigeants et en constante évolution. Choisissons le label Cosmos Organic, le plus courant en Europe, par Ecocert, voici les principaux critères pour certifier un parfum bio :

-Il ne contient pas de produit de synthèse, de produit issu de la pétrochimie (phtalate, parabène, musc nitré, fixateur de synthèse, colorant de synthèse, anti UV…).
-Il est composé à 100% de matières premières naturelles ou obtenues par des procédés naturels respectueux de l’environnement.
-Il contient minimum 95% d’ingrédients bio sur les ingrédients végétaux. L’ensemble des produits (y compris le packaging) est biodégradable.
-Depuis début 2017, au moins 20% des ingrédients du produit doivent être bio. « Nous sommes largement au-delà dans les parfums Acorelle puisque nous sommes à environ 90% de Bio dans le parfum », nous explique Katell Plisson, nez de la marque.

COMMENT FAIRE UN PARFUM BIO ?

Les contraintes de fabrication

Il existe de multiples contraintes dans la fabrication d’un parfum bio, tout comme dans la création de maquillage bio. En plus de devoir respecter le cahier des charges de la certification, la palette du parfumeur est bien plus restreinte que pour un parfum conventionnel. Sans utilisation de produit de synthèse ni d’absolu, le parfumeur peut utiliser entre 150 et 200 matières premières. On ne peut ainsi pas avoir de note musquée ou marine. « Mais nous avons d’autres matières qui nous permettent d’obtenir des notes proches (type algue par exemple) et d’autres notes très créatives », précise Katell Plisson. Une formule composée uniquement de matières premières naturelles est forcément beaucoup plus chère qu’une formule de parfum classique. Et d’autant plus lorsqu’elles sont biologiques (le prix peut être multiplié par 2 ou 3).

Mais aussi de nombreux avantages

Porter un parfum bio c’est miser sur la qualité avec des produits naturels, respectueux de l’environnement et de l’être humain, conçus dans une démarche éthique et utilisant souvent les vertus des huiles essentielles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *